Tous les articles (94)
Paie (42)
RH (35)
Rupture de contrat (20)

Prévoyance, mutuelles, quelles tendances dans le baromètre du CTIP ?

La nouvelle édition du Baromètre de la prévoyance collective du CTIP (Centre Technique des Institutions de Prévoyance), voir document plus bas, réalisée avec l’IFOP, continue d’indiquer l’adhésion forte des salariés et des employeurs au modèle de protection sociale complémentaire collectif négocié par les partenaires sociaux.

Quels enseignements de ce baromètre ?

En prévoyance, 94% des employeurs affirment avoir instauré au moins une garantie pour leurs employés, en hausse par rapport aux 90% de 2021. Cette tendance s’inscrit dans la continuité du dialogue social, avec une activité notable dans les négociations au niveau des branches. Des avancées sont observées dans les secteurs des transports sanitaires et de l’industrie nautique. Les garanties pour les arrêts de travail et l’invalidité ont également connu une progression notable.

Du côté de la santé, 94% des salariés indiquent bénéficier d’une complémentaire santé collective, principalement via leur entreprise (88%) ou celle de leur conjoint (6%). 90% des employeurs déclarent proposer une complémentaire santé d’entreprise.

Pour la première fois depuis la généralisation de la complémentaire santé, les garanties les plus courantes sont celles négociées en entreprise (46%, en hausse de 5 points) plutôt que le minimum légal (44%, en baisse de 3 points). Concernant l’étendue de cette couverture, 66% des employeurs signalent que leur complémentaire santé couvre au moins une autre personne, un chiffre similaire à celui de 2021 (62%).

La protection sociale collective négociée et gérée par les partenaires sociaux jouit d’une large reconnaissance. 90% des employeurs considèrent les accords de branche comme essentiels pour l’implantation de garanties de protection sociale complémentaire dans leur entreprise, soulignant la facilité de mise en place, la solidarité entre salariés et l’amélioration de l’attractivité du secteur.

Les contrats collectifs, issus de ces accords ou du dialogue social en entreprise, sont très appréciés tant par les salariés que les employeurs.

Une grande majorité des salariés (88%) et des employeurs (93%) estiment que ces contrats offrent une couverture à tous les employés, sans distinction d’âge ou d’état de santé, et à un coût avantageux (82% des salariés et 93% des employeurs). De plus, 77% des salariés et 73% des employeurs pensent que leurs représentants sont mieux placés pour négocier une bonne couverture qu’un individu seul.

barometre-de-la-prevoyance