Tous les articles (215)
DSN (77)
Paie (70)
RH (62)
Rupture de contrat (32)

Grille de salaires dans le secteur de l’automobile

Les salaires dans le secteur de l’automobile sont régulièrement revalorisés. La dernière mise à jour remonte à l’avenant n°104 du 11 mai 2023, relatif aux salaires minima, intégré à la convention collective de l’automobile. Ce texte s’applique aux salariés des entreprises relevant de la convention collective nationale du commerce et de la réparation de l’automobile, du cycle et du motocycle, des activités connexes, ainsi que du contrôle technique automobile du 15 janvier 1981. Une nouvelle revalorisation est attendue en 2024.

–> Vérifiez la conformité de votre système de paie dans votre entreprise !

La grille de salaires fixe des rémunérations minimales pour les ouvriers employés de l’automobile, les agents de maîtrise et les cadres. Ces salaires minimaux sont garantis pour 35 heures hebdomadaires, en euros bruts mensuels. En raison de l’inflation, ces barèmes ont été revalorisés l’année dernière et resteront en vigueur jusqu’à la prochaine mise à jour, qui nécessitera un nouvel avenant. Si un salaire minimum conventionnel est inférieur au Smic, c’est le Smic qui s’applique. La rémunération minimale est déterminée par la classification conventionnelle du salarié (échelon, niveau ou degré), indiquée sur ses bulletins de paye.

Grille de salaires pour les ouvriers employés de l’automobile

ÉchelonsSalaire minimum (en euros bruts par mois)
11765
21782
31798
41821
51838
61871
71903
81948
92006
102049
112100
122151

Grille de salaires pour les agents de maîtrise de l’automobile

ÉchelonsSalaire minimum (en euros bruts par mois)
172120
182138
192146
202151
212214
222286
232421
242558
252696

Grille de salaires pour les cadres de l’automobile

Niveaux/DegrésSalaire minimum (en euros bruts par mois)
I A2421
I B2558
I C2696
II A2835
II B3112
II C3391
III A3668
III B3948
III C4226
IV A4506
IV B4783
IV C5063
V5623

Il est essentiel pour les entreprises de l’automobile de rester vigilantes quant à l’évolution de ces grilles salariales pour garantir leur conformité et éviter les sanctions potentielles. Les augmentations sont une réponse directe à l’inflation et aux pressions économiques, et il est à prévoir que l’administration continuera à ajuster ces barèmes dans un avenir proche. Les employeurs doivent donc être préparés à intégrer ces modifications dans leurs pratiques salariales.

Pour toute question spécifique ou cas particulier, il est recommandé de consulter un spécialiste en droit social pour s’assurer que toutes les obligations légales et conventionnelles sont respectées.